Radiesthésie

La radiesthésie ou l’utilisation des baguettes et/ou du pendule dans le but de détection d’ondes sensibles : failles, courants d’eau, cheminées cosmo-telluriques, détection des métaux, recherche de l’eau …

Dans la pratique

La radiesthésie est un art, ce n’est pas un don, ni quelque chose que l’on peut acheter ; ce n’est pas non plus pour exercer un pouvoir sur les autres hommes ni pour faire fortune. Elle est définie par ce qu’elle n’est pas. Ainsi la radiesthésie va mesurer les vibrations, trouver dans le sol de la terre ce qui ne se voit pas comme les sources, l’eau pour irriguer les sols les emplacements métallifères, les failles, les types de roches pour construire.

Ainsi l’étude de cet art peut paraître irrationnel et ne pas apporter de preuve de sa fiabilité : Yves Rocard, éminent scientifique en 1962 publie «le signal du sourcier» puis en 1983 «le pendule explorateur» mais n’a pu poser des preuves scientifiques reconnues pour expliquer les oscillations des baguettes au dessus d’un courant d’eau :

«Longeant le bas de la roche avec une baguette, je vois celle-ci s’incliner de façon irrésistible malgré ma prise ferme : c’est bien le «signal sourcier», déclenché par moi-même pour la première fois. Cherchant à interpréter l’événement, je me dis que ma baguette a dû fléchir par baisse du tonus des muscles qui la tiennent, petite perturbation physiologique causée par l’environnement».

L’être humain et tous les êtres sensibles sur la terre sont doués de sensibilité imperceptible mais bien réelles : l’homme est un microsome relié directement aux énergies du macrocosme.

«Les cellules de notre corps réagissent comme des oscillateurs baignés dans l’océan cosmique des vibrations électriques et magnétiques, et aussi des forces telluriques de la terre. »

Un peu d’histoire 

      • La 1ère représentation date du 11e millénaire avant JC en Chine où l’empereur HU est dessiné utilisant une baguette « décelant des objets cachés ».
        Les prêtres égyptiens 5000 ans avant JC et la construction des pyramides, les constructeurs de l’empire romain, ( Romulus fonda Rome avec un lituus), Moïse trouva de l’eau dans le désert, les sages interrogent les baguettes en inde et en Afrique.
      • Paracelse (1493/1541) médecin hermétique écrit sur le microcosme et macrocosme.
      • En Allemagne, en 1530, Georges Bauer écrit sur les sourciers des montagnes.
      • Les époux Beauxsoleil , reconnus dans l’Europe entière pour leur savoir faire pour la détection des mines entre 1600 et 1640 en Hongrie et Autriche, ont consacré leur temps et leur argent à la recherche de mines (150) en France sous Louis XIII. Ce dernier voyant là un pouvoir incontrôlable, les deux époux furent emprisonnés et moururent séparés.
      • En Allemagne, les travaux du médecin Franz Messmer ( l’influence des planètes sur le corps humain en 1766) sur le magnétisme animal provoqua l’intérêt de nombreuses personnalités comme le prince Maximillien III de Bavière, le marquis de Lafayette.
      • La radiesthésie est reconnue au début du XXe (Association des amis de la radiesthésie) et est publiée dans la revue des sourciers en 1930. L’abbé BOULY invente le nom de radiesthésie en 1929.
      • En 1929, le baron von Pohl utilisa des baguettes de sourcier.
      • L’abbé Mermet (1866/1937), abbé en Suisse prés de Genève écrivit «comment j’opère» et s’occupa de radiesthésie médicale. Il fut un sourcier reconnu.
      • Georges Lakhovsky, scientifique russe ( 1869/1942 ) étudia la géobiologie radiesthésique à usage médical : Sur le principe par lequel les cellules captent les énergies électromagnétiques , certaines maladies peuvent être soignées en modifiant les vibrations (ondes de forme et bio résonance).